LES LETTRES DE KONE MALACHIE


LES LETTRES DE KONE MALACHIE

kone

Le pasteur Koné Malachie

Le pasteur Koné Malachie, serviteur de Dieu, avait déjà annoncé les événements douloureux que traverse la Côte d’Ivoire depuis une décennie maintenant, depuis le coup d’Etat militaire de 1999 jusqu’à la restauration annoncée de la Côte d’Ivoire, en passant par la crise postélectorale actuelle. Nous vous proposons les différentes lettres qu’il a rédigé aux personnalités politiques et hommes de médias aux commandes dans la crise ivoirienne.


1) La lettre du président français (déjà partie sur le site internet de l’Élysée) ;
2) La lettre des présidents du Sénégal et du Burkina (déjà parties sur leur site) ;
3) La lettre de monsieur Alassane Dramane Ouattara l’occupant principal du Golf (que je ne sais pas comment faire partir) ;
4) La lettre de quelques membres du Golf Hôtel (que je ne sais non plus, comment faire partir) ;

Un conseil pour vous. Ne vous fatiguez pas à prier pour ces ennemis de la république, car le Seigneur ne vous écoutera pas à leur sujet. Si jamais ils commencent, et bien, il va falloir qu’ils assument jusqu’au bout. Je vous envoie ces messages, afin que le jour ou les temps difficiles débuteront dans le pays, ces messages vous servent de réconfort et d’assurance.

1- LETTRE OUVERTE A MR. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE FRANCE

Malgré toutes les tentatives du Seigneur en vue de se rapprocher de cette créature aussi insignifiante qu’était le roi Pharaon, il ne voulait pas du tout entendre raison, surtout en ce qui concernait le départ immédiat et sans condition, d’un peuple que Dieu voulait coute que coute utiliser et investir d’une mission sacerdotale et historique.
Tout comme vous aujourd’hui M. le président de France, vous n’êtes pas du tout prêt á lâcher de si tôt, ce petit peuple de Côte d’ivoire, qui pourtant, ne vous demande rien d’autre, que de le laisser jouir du fruit de ses propres labeurs. Souvenez-vous, monsieur le président de France, que Dieu ait mit 400 ans à laisser le pharaon dominer sur Israël, tout comme la grande France exerça pendant 50 ans, son droit de colonisateur sur le petit peuple de Côte d’ivoire.
Tout comme en Egypte, le pouvoir en place, tirait toute sa providence et toutes ses ressources vitales des durs labeurs d’un peuple qui lui était entièrement soumis, de même aussi, la France tire á peu près, 40 pour cent de ses ressources vitales, des pénibles souffrances du peuple ivoirien.
Tout comme le roi Pharaon faisait semblant de ne pas comprendre le cri de cœur d’un peuple resté longtemps en souffrance dans l’esclavage, de même aussi, vous faites semblant de ne pas comprendre que le colonialisme est un fardeau pénible à supporter et qu’à un moment donné, il faudrait bien songer à y mettre fin.
Tout comme le roi Pharaon jouait avec Dieu, à un jeu dangereux, en faisant semblant d’accepter le départ définitif du peuple juif, de même aussi, le gouvernement français, fit semblant en 1960, d’avoir autorisé à la Côte d’ivoire, son indépendance totale et son autonomie définitive
Tout comme, à un moment donné, Dieu se souvint du peuple juif et de tout ce que lui faisait subir le roi Pharaon et son gouvernement, de même aussi, l’Eternel Dieu s’est souvenu du peuple ivoirien en souffrance entre vos mains, depuis 50 ans.
Et de même, que pour libérer les juifs de l’esclavagisme égyptien, Dieu trouva un homme dévoué à la cause des esclaves, c’est à dire Moïse, de même aussi, pour libérer la Côte d’ivoire de la colonisation française, le Seigneur suscita une personne perspicace et visionniste, répondant au nom, de M. Koudou Laurent Gbagbo.
Souvenez-vous M. le président de France, qu’il n’existait aucune similarité entre les deux personnalités; c’est à dire, entre la personne de Moïse et celle du roi Pharaon. Moïse n’était rien de plus qu’un fils d’esclave, tandis que, Pharaon lui, était de race royale. Tout comme M. Koudou Laurent Gbagbo n’est rien d’autre qu’un fils de paysan, alors que vous, vous êtes né pour régner.
Moïse ne représentait donc RIEN devant le roi d’Egypte, alors que Pharaon lui, était plus que TOUT, en présence de Moïse.
M. Koudou Laurent Gbagbo aussi, ne représente rien d’autre à vos yeux, qu’un simple président, d’un pays en voie de développement, tandis que vous, vous êtes à ses yeux et aux yeux de tous d’ailleurs, le président actuel, de la 5ème puissance du monde.
Moïse n’avait donc à cet effet, PERSONNE d’autre sur qui compter, hormis, l’ETERNEL DIEU SEUL, tandis que Pharaon avait TOUT LE MONDE avec lui, sauf DIEU SEUL.
C’est pareil pour M. Koudou Laurent Gbagbo, qui n’est comprit de PERSONNE à part l’ETERNEL DIEU SEUL, alors que vous, vous avez le soutien de toutes les grandes puissances du monde, y comprit même, celui des organisations africaines et toute la communauté internationale.
Pourtant, pour votre information monsieur le président de France, Moïse a pu vaincre le roi Pharaon d’une manière très lamentable et d’une façon tellement spectaculaire, qu’aucun mortel ne pouvait l’imaginer. M. le Président de la république de France, vous et toutes vos troupes armées, serez vaincus de la même manière, dans un futur très proche, par celui que le monde entier appellera un jour, « Le Dieu de Koudou Laurent Gbagbo ». Ce sera tellement spectaculaire, que je fus suscité pour vous le dire. Car, de même que, Dieu suscita Aaron pour être prophète de Moïse devant le Pharaon, de même aussi, je fus suscité par le Seigneur comme prophète, devant M. Koudou Laurent Gbagbo. J’ai pour mission de porter à votre connaissance, ce que Dieu va faire de vous et de vos autres acolytes de déstabilisateurs, au cas où, comme votre ancêtre Pharaon, vous tentez encore une fois, de récupérer par la force, le peuple que Dieu s’est choisi pour cette mission de la dernière moisson.
Monsieur le président de France, sachez tout d’abord, que lorsque vous lancerez votre dernière tentative d’anéantir, ce peuple ivoirien qui est d’ailleurs en train d’échapper à votre contrôle depuis quelques temps, les deux tiers de votre armée seront engloutis dans la mort, au 7eme jour des combats.
Bien avant cet instant, vous aurez certes, un semblant de victoire et vous vous féliciterez pour cela. Beaucoup de villes du pays de M. Laurent Gbagbo tomberont entre vos mains et vous vous efforcerez par votre pouvoir, à réduire notre espoir de voir des jours meilleurs. Pendant 6 jours d’affilés, vous ferrez vivre un vrai enfer aux ivoiriens.
MAIS, LE 7ème JOUR A MINUIT, L’ETERNEL DIEU RENVERSERA LA TENDANCE.
Le Seigneur fera gronder les tonnerres de sa colère et vous serez tous anéantis aux deux tiers, en ce qui concerne uniquement que l’armée française. Contrairement au roi Pharaon, on vous épargnera d’un tiers, mais ce sera afin que ces un tiers, puissent aller rendre témoignage de la puissance de Dieu, à tous les autres français qui n’auraient pas été présents sur le champ de bataille.
Quant à vous monsieur le président de France, en ce qui vous concerne personnellement, après ces choses, ainsi parle le Seigneur: »Je te contraindrai à la démission. Et pour cela, moi l’Eternel, je susciterai des collectivités syndicales, sociales et politiques de ton pays et d’ailleurs, et elles réclameront ton départ prématuré du pouvoir. Je te ferai passer 7 jours dans le coma et ce sera dans un coma très profond. »
Monsieur le président de France, Dans ma lettre précédente, je vous disais que je n’étais pas autorisé à vous relater votre vie, si jamais vous étiez revenu enfin de ce coma profond. Mais maintenant que j’en ai l’autorisation, je vais vous le dire. Monsieur le président de France, ainsi parle le Seigneur:
« Du retour de ton coma profond, moi l’Eternel, je te ferai perdre l’usage de plusieurs membres de ton corps. Tu seras à cet effet, d’abord sourd, ensuite je t’arracherai le pouvoir de parler et tu deviendras muet. Puis tu auras par-dessus, ta main gauche et le pied gauche paralysés. Et pour finir, je te ferai perdre totalement l’usage de toutes tes fonctions psychiques. Ce sera ainsi pour toujours et a jamais afin qu’on apprenne à me craindre. »
Monsieur le président de France, toute cette expression divine, signifie que, vous serez d’abord sourd-muet, ensuite, paralysé et mongole. Dans votre tête, toutes les fibres centrifuges et tous les nerfs centripètes, seront en situation de total encombrement. En réalité, vous serez mongole pour tout le reste de votre vie, « si non à ma parole » dit le Seigneur. Et comme le dirait l’autre, « Vous serez complètement toc-toc et totalement bête-bête ». Vous allez perdre réseau pour tout le reste de votre vie et vous comprendrez ce que signifie réellement cette parole biblique qui dit: NE COURREZ JAMAIS LE RISQUE DE LUTTER CONTRE DIEU. PAROLE DU SEIGNEUR. Monsieur le président de France, je vous en supplie, n’attaquez pas la Cote d’ivoire et vous vous éviterez ainsi beaucoup d’ennuis.
Prophète Malachie, esclave de Jésus et défenseur des droits de Dieu.

2- LETTRE OUVERTE A MESSIEURS LES PRESIDENTS DU BURKINA FASO ET DU SENEGAL

Par toutes les compassions de Dieu, veuillez vous soustraire une bonne fois pour toute, de ce dossier ivoirien. Abandonnez une bonne fois pour toute; vos pensées de déstabilisation de mon pays et vous vous éviterez ainsi beaucoup d’ennuis, non seulement à vous, mais aussi, à certains membres de vos différentes familles.
Souvenez-vous du roi Belschasar, dans le livre de Daniel chapitre 5. Comme son père Nebucadnesar, il fut lui aussi, un roi très inique et sans aucune forme de considération pour la chose divine et sacrée. Alors que Dieu accordait une très grande valeur aux vases du temple de Jérusalem, lui, il ne manifestait visiblement aucun respect pour ces mêmes récipients. Il eu même le culot de les utiliser pour faire boire à toutes les prostituées de son royaume, qui étaient invitées à son repas de Midi. Ces agissements du roi, odieux aux yeux de Dieu, ne tardèrent pas du tout à provoquer les réactions du Seigneur, qui lui donna en retour une réplique très exemplaire, que le roi Belschasar ne sera jamais prêt à oublier de si tôt.
Dieu lui fit voir une extrémité de main, qui écrivit exactement ces mots-ci: MENE, MENE, TEKEL, AUPARSSIN et cela signifie littéralement: COMPTE, COMPTE, PESE, DIVISE.
Messieurs les présidents du Faso et du Sénégal, Je voudrais très personnellement, vous encourager à vous désolidariser de tous mouvements de déstabilisation de la Côte d’Ivoire, en vue d’installer quelqu’un que le Seigneur lui-même n’a jamais choisi. Mais, si comme les personnalités royales citées plus haut, vous vous obstinez malgré tout à désobéir au Seigneur, votre sentence, sera pareille à celle du roi Belschasar.
En effet, le mot « COMPTE » veut dire, que Dieu a calculé en jours, en mois et en années, toute la période de vos règnes au pouvoir et décidera d’en mettre définitivement fin, si vous continuez à ergoter contre ses commandements, au sujet de la Côte d’ivoire.
« PESE » signifie que le Seigneur vous a évalués dans sa balance de puissance et vous a trouvé extrêmement léger. Cela signifie que vous ne faites même pas le poids, ni dans vos propre nation, ni même en Afrique, encore moins dans le monde.
Et le mot « DIVISE » veut dire, que l’Eternel Dieu déchirera votre trône présidentiel et le partager à plusieurs autres individus qui n’en seront même pas du tout dignes.
Et comme, toutes ces paroles divines s’accomplirent instantanément sur le roi Belschasar, qui fut assassiné le même jour et qui vit aussi son royaume divisé, de même aussi, ainsi parle le Seigneur, toute cette prophétie que voici, s’accomplira exactement sur vous, si vous refusez toujours d’obtempérer aux sommassions du Seigneur.
Dieu suscitera contre vous, plusieurs groupuscules de rebellions armées, qui viendront de partout et en même temps, de nulle part et ils vous vaincront et vous captureront. Oui, vous serez capturés et trainés devant plusieurs chefs rebelles qui vous transformeront en un paquet de souffrance et en une véritable collection de douleur.
Vous subirez effroyablement leurs humeurs et vous les supplierez de plein gosier et de tout votre cœur, de vous accorder un peu de liberté, mais le Seigneur les rendra insensibles à vos cris. Devant vos deux yeux, ils tueront vos garçons, vos fils et vos cousins et violeront vos filles, vos nièces et vos cousines.
De même que vous aviez souhaité de tous vos vœux, de voir venir des forces militaires en Cote d’ivoire, pour enlever de force, le président Laurent Gbagbo, de même aussi, Dieu vous enverra plusieurs forces féroces en treillis, pour vous faire expérimenter en direct, ce que le président Laurent Gbagbo redoutait en différé.
Vous connaitrez le poids de la douleur, de voir des proches de votre famille être assassinés sous vos yeux et des membres rapprochés de votre protocole, être éventrés en votre présence.
Et si, à l’instant précis, le Seigneur n’use toujours pas de compassion à votre égard, on vous ferra manger de la chaire humaine comme des cannibales et ce ne sera rien d’autres, que la chaire de vos fils, tués sous vos yeux et de vos parents, éventrés sous vos regards. Vous serez dans l’obligation de supplier un pays voisin de vous venir en aide et c’est vers la Cote d’ivoire que vos regards seront tournés.
Mais le Seigneur endurcira le cœur du plus compatissant des ivoiriens, afin de vous refuser toutes assistance, et de ne vous porter aucun secours. Vous demanderez même l’exile a plusieurs pays frères et amis aux vôtre, mais Dieu leur ordonnera de vous le refuser.
Vos rescapés par contre, et tous les autres fugitifs de votre guerre, seront bien accueillis dans plusieurs pays, qui leur réserveront un accueil chaleureux.
Dieu vous ferra cependant miséricorde qu’on ne vous tue pas et qu’on ne porte aucune atteinte mortelle, sur l’intégralité de votre personne. Mais, ce sera ainsi, afin que vous ayez du temps de souffrir terriblement de ces scènes horribles, qui auront été données à vos deux yeux de voir, pendant votre capture.
Vous ne paraitrez plus jamais sur la scène politique de votre pays et chaque fois qu’on parlera de vous dans votre nation, ce sera toujours comme à l’imparfait. On dira par exemple : « IL était une fois, Wade » ou encre, « C’est Lorsqu’un certain Compaoré était encore au pouvoir » Ainsi, « COMPTE, COMPTE, PESE, DIVISE » s’accomplira entièrement sur vous et vous ne serez plus jamais rien. PAROLE DU SEIGNEUR

3- LETTRE OUVERTE A MONSIEUR ALASSANE DRAMANE OUATTARA DU RDR

Objet: Tenter de vous convaincre pour une toute dernière fois, de laisser tomber votre haine pour la Cote d’ivoire.

Cher Alassane Dramane Ouattara (A.D.O)

Dieu fasse que ma note de sympathie vous fasse considérer les intérêts du Seigneur au dessus des vôtres.
Je suis le Pasteur K.M.Malachie et je vous délivre directement un message du Seigneur, le Dieu qui siège dans les cieux. Souvenez-vous du roi Nebucadnesar de Babylone. Il régnait sur 128 provinces et disposait d’une armée complètement imbattable. Il était grand. Il était beau. Il était très fort et il en était complètement fier. Chaque jour qu’il parcourait son jardin, il avait pour habitude de prononcer ces phrases : « N’est ce pas – là, Babylone la grande, que moi Nebucadnesar, j’ai bâtie de ma propre force, pour ma propre gloire et pour la grandeur de ma magnificence »
La bible nous dit, que ces paroles du roi, ne plaisaient pas du tout aux habitants du ciel. Aussi, Dieu envoya régulièrement son serviteur Daniel pour le lui exprimer. Tout comme moi aujourd’hui, je suis choisi par le ciel pour vous relater très exactement, ce que le Seigneur pense de chacun de vous quatre personnellement.
Malgré les avertissements que Dieu donnait régulièrement à ce méchant et orgueilleux roi, en vue de le conduire à un peu plus d’humilité, le cœur de Nebucadnesar restait constamment inflexible. Il était même devenu arrogant et ses paroles devenaient de plus en plus insolentes envers la personne du Seigneur. Dieu s’est alors fâché et rudement, l’a frappé. IL ordonna qu’on lui enlève son cœur d’homme et qu’on lui donna à la place, un cœur de bœuf.
Il brouta ainsi de l’herbe jour pour jour, pendant 7 années ferme. Le soleil le frappait en même temps que la rosée du ciel. Pour survivre à la faim, il était obligé de manger ses propres excréments pendant 84 mois et ce sont ses propres urines, qui lui servaient d’eau, lors de ses besoins en soif.
Monsieur Alassane Dramane Ouattara, le Seigneur me dit de vous déclarer, que si vous ne vous retirez pas du dossier ivoirien une bonne fois pour toute, vous subirez le même sort, que celui qui fut réservé à ce méchant roi Nebucadnesar. Si, vous vous obstinez à détruire coute que coute la Côte d’ivoire, votre sanction sera au delà de tout ce qu’un mortel puisse imaginer. Vous subirez le même sort que celui du roi Nebucadnesar. Le Seigneur vous enlèvera votre cœur d’homme et contrairement au roi Nebucadnesar, on vous donnera à la place, un cœur de chien. Vous baverez comme un bœuf et vous aboierez comme un chien pendant 7 mois fermes.
Vous souffrirez pendant 210 jours, d’une très grande confusion mentale. Vous n’allez plus pouvoir distinguer votre droite de votre gauche. Vous perdrez la perception du réelle, et Vous souffrirez amèrement d’une très grande déformation de la réalité par la mémoire. Vos gestes seront tellement désordonnés et inhabituels, que même vos fanatiques ne se reconnaitrons plus en vous. Vous deviendrez totalement méconnaissable et très brutal à la fois.
Et comme le dirait l’autre, ce sera comme si on avait coupé totalement courant dans votre tête. Vous deviendrez un paquet de souffrance sans pareil et on verra bien, si vous serez encore capable de carburer à nouveau votre imagination, en vue d’échafauder pour une seconde fois, des plans de déstabilisation contre la Côte d’ivoire.
En ce moment-là, pour vous maitriser, vos médecins traitants seront obligés de vous mettre en cage, comme un animal féroce que l’on veut dompter. En ce même instant, toutes les personnes qui sont mortes sous votre mandat politique au RDR, défileront toutes les nuits sous vos yeux et vous rendront ainsi le sommeil très agité et les nuits très cauchemardesques.
Les voix de toutes les victimes que vous aviez faites assassinées de façon silencieuse et aussi, de toutes celles que vous aviez exécutées de façon sommaire, retentiront dans vos oreilles tous les matins et leurs images vous hanteront toutes les nuits. La frayeur que vous procureront toutes ces apparitions, vous feront aboyer comme un chien et baver comme un bœuf.
Vous perdrez complètement l’appétit et vous deviendrez alors très squelettique. Vote condition deviendra tellement bizarre et affreuse, que, ne pouvant plus vous soigner, vos médecins traitants, feront circuler sur le NET, toutes les images époustouflantes de votre condition nouvelle, en vue de chercher de l’aide de personnes de bonne volonté.
C’est de cette façon-là, qu’aux yeux du monde entier, vous deviendrez spectaculaire et très tristement célèbre. On se demandera alors:
« Est ce là, l’homme fort, qui entrainait derrière lui toute la communauté internationale et pour qui, toute la grande France sans exception, a livrée une guerre sans merci à la cote d’ivoire ? » Et tous, hocheront la tête sur vous, comme on hoche la tête sur une personne bien aimée, décédée de façon brusque et brutale.
Après les sept mois passés, des hommes de Dieu épris de paix et de compassion, voudront vous porter assistance en vous proposant leur service d’exorcisme. Le Seigneur Dieu les écoutera par égard pour ses relations avec ces serviteurs de Dieu là et c’est ainsi que, par leur insistance, Dieu vous redonnera vos sens de raisonnement logique et vous redeviendrez une personne normale comme avant.
Ce pendant, vous resterez paralysé d’un coté pour tout le reste de votre vie, jusqu’a la fin de vos jours. Et vous saurez alors, qu’il existe un Dieu dans les cieux, qui est le vrai propriétaire des nations et qui donne le règne à qui bon lui semble. Les prophéties et les manuscrites de ces pages, s’accompliront très exactement sur vous, alors, de génération en génération, le nom de l’Eternel sera craint, de l’Orient jusqu’en Occident et du Septentrion au Midi. Selon qu’il est écrit: « JE T’AI SUSCITE A DESSEIN, AFIN QU’A TRAVERS TOI, MA PUISSANCE SOIT CONNUE SUR TOUTE LA TERRE. » Romains 9.

4- LETTRE OUVERTE A QUELQUES MEMBRES DU GOLF

JE VOUS SALUE, TRES CHER AIME HENRI KONAN BEDIE

Le Seigneur me dit de vous dire, que vous aviez commis une erreur très très monumentale. Celle de contracter une alliance sans issue avec des personnalités qui étaient déjà sur la liste de Dieu, en cours de châtiment divin. C’est pourquoi, écoutez ce que dit le Seigneur :
« Dans peu de temps seulement, tout le monde s’inclinera pendant 7 (sept) secondes en votre mémoire, pour vous rendre hommage, ses derniers honneurs avant de vous oublier complètement des souvenirs ».
Or, croyez – moi Monsieur le président Bédié, ça, cela veut dire, ce que ca veut dire.

5- SALUT A VOUS MONSIEUR PATRICK ACHI

Je voudrais croire comme vous, qu’une extrême pauvreté, surtout dans le vrai sens du mot, ne pourra jamais être accueillie comme un don parfait de Dieu. Et pourtant, ainsi parle le Seigneur : « Toutes ces choses, s’accompliront inévitablement, sur tous ceux qui méritent vraiment ma colère. »
« CHERCHEZ DONC L’ETERNEL, PENDANT QU’IL EST ENCORE TEMPS » ; dit le prophète. ESAIE 55 verset 6

6- MONSIEUR GMAMIEN KONAN

Sachez que, c’est parce que certaines personnes ont encore l’usage de leurs membres inferieurs, qu’ils continuent de trahir leur pays en s’attaquant aux intérêts de toute une nation, par des alliances diaboliques. Car ainsi parle Seigneur : « Je leur ferai garder le lit pendant plusieurs mois et ils sauront ce que c’est, que de s’attaquer innocemment a une personne, que Dieu a élue et investie d’une mission spéciale »

7- A MONSIEUR SORO GUILLAUME ET SES CHEFS DE GUERRE, SALUT

La bible déclare que celui qui prend l’épée. Périra par l’épée. Celui qui amène la guerre et qui tue dans la guerre, sera confronté à une autre guerre, au cours de laquelle, il sera tué. Car, dit la bible,
« On vous mesurera avec la même mesure, dont vous vous serez servie pour mesurer les autres » Et encore « Ce que vous ne voulez pas qu’on vous fasse, vous ne deviez jamais le faire aux autres. C’est le sens de toute la loi des hommes et de tous les commandements divins ». C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, « Moi l’Eternel, je ferai périr très misérablement tous ces misérables, qui ont prit les armes pour endeuiller des familles entières en Cote d’Ivoire, sans s’être jamais sincèrement repentis. Je vouerai leurs biens par interdits et toutes leurs familles à une malédiction généralisée qui s’étendra de générations en générations. »

8- A MESSIEURS LES JOURNALISTES V.K ET T.K – ECOUTEZ LA PAROLE DU SEIGNEUR

Ainsi parle le Seigneur, « Le suicide est la pire des choses qu’on ne saurait souhaiter même à un ennemi, à plus forte raison à un ami. »

9- A MONSIEUR LE JOURNALISTE DU QUOTIDIEN « P »

Se repentir devant la nation, n’a jamais été une forme de faiblesse, encore moins de défaite. N’ayez donc pas cet esprit, qui refuse qu’on s’abaisse pour reconnaitre sont tort, mais soyez doté d’une grandeur d’esprit, qui voit en l’humilité, une force et non une faiblesse. D’ailleurs, votre vie en dépendra totalement dans un futur très proche.

10- AUX AUTRES

Je n’ai plus rien à vous dire. Sachez seulement que dans très peu de temps, « LE SEIGNEUR DIEU, EXECUTERA PLEINEMENT ET PROMPTEMENT, TOUS LES DECRETS QU’IL A SIGNES ET RESOLUS DE FAIRE SUR LA TERRE » Romains 9:28.
Prophète Malachie, esclave de Jésus et défenseur des droits de Dieu.